Le soleil, ami ou ennemi des enfants ?

  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::init() should be compatible with views_handler::init(&$view, $options) in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 744.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user::init() should be compatible with views_handler_field::init(&$view, $options) in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/modules/user/views_handler_field_user.inc on line 47.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 607.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 607.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter_boolean_operator::value_validate() should be compatible with views_handler_filter::value_validate($form, &$form_state) in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter_boolean_operator.inc on line 159.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 134.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 134.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/www/www.globulx.com/www/sites/all/modules/views/views.module on line 906.
23/03/2011

Premier degré, la peau rougit. Deuxième degré, elle vire à l’écrevisse. Troisième degré, elle se boursoufle et devient violacée : l'épiderme et le derme sont détruits… Bénéfique quand il est consommé avec modération, le soleil peut provoquer des dommages irréparables à court et à long terme, et les enfants sont les premiers exposés ! Comment les protéger ?  

 

Comment le soleil agit sur la peau ?

Le soleil émet un vaste spectre de rayons allant des ultra-violets (responsables des coups de soleil) aux infrarouges (responsables des coups de chaleur). Bénéfiques à petites doses, les UV jouent un rôle essentiel dans la production de vitamine D, qui évite le rachitisme et contribue à la robustesse du squelette. Consommés avec modération, ils donnent aussi un joli hâle à la peau. En fait, le bronzage est une réaction naturelle de protection de la peau. En cas de fort rayonnement solaire, certaines cellules, les mélanocytes, vont libérer de la mélanine, un pigment brun chargé d’absorber les UV. Attention, toutefois, car cette protection contre les UVB reste partielle, et la peau est toujours vulnérable aux UVA. C’est pourquoi il est important de continuer à protéger une peau bien bronzée avec une crème solaire. En effet, si les rayons du soleil sont indispensables à la vie sur Terre, ils constituent un réel danger en cas d’exposition excessive.

 

Qu’est-ce que le coup de soleil ?

Le coup de soleil (ou érythème actinique) est une brûlure provoquée par les UV qui pénètrent dans la peau. Sa gravité dépend de la surface, de la localisation (le visage, les mains, les pieds, ou les organes génitaux sont particulièrement fragiles) et de l’intensité de la brûlure.

-       Au premier degré, les vaisseaux sanguins superficiels se dilatent, provoquant un rougissement de la peau (l’érythème) dans les 6 à 12 heures qui suivent l’exposition. La rougeur, qui blanchit lorsqu’on appuie dessus, ne dure que quelques heures.

-       Au deuxième degré, dans les 2 à 12 heures qui suivent l’exposition, la peau devient rouge vif. Sensible au frottement, elle supporte difficilement les vêtements et mettra 3 jours à se rétablir. Des petites cloques peuvent se former. Il ne faut surtout pas les percer car le risque d’infection est important.

-       Au 3e degré, dans les 6 heures qui suivent l’exposition, la peau se boursoufle et devient violacée, la douleur est intense. L'épiderme et le derme sont détruits.

 

Quelles en sont les conséquences d’un coup de soleil ?

A court terme, le coup de soleil provoque des rougeurs peu esthétiques, une douleur plus ou moins prononcée, un risque d’infection en cas de cloques percées, des lésions irréversibles si la brûlure est profonde, voire dans les cas les plus graves, une altération de l’état général avec des nausées, des maux de têtes, des vertiges justifiant une hospitalisation.

Il détruit aussi des milliers de cellules de l'épiderme. Ces cellules mortes s’éliminent au bout de quelques jours, lorsque la peau pèle, pour faire place à une peau aussi rose et fragile que celle d’un bébé. Ces désagréments, sortes de « baptêmes du feu » pour certains ados, source d’amusement quand « on se fait peler», ont des conséquences graves à long terme. Les dommages s'accumulent, année après année, provoquant des lésions dégénératives (taches brunes, grains de beauté, allergies solaires…), un vieillissement précoce (rides, manque de collagène, sécheresse sévère de la peau) et une augmentation du risque de cancers de la peau, du plus bénin au plus redoutable : le mélanome malin. Plusieurs études ont établi une relation entre le mélanome (plus de 8 255 nouveaux cas diagnostiqués en 2010) et les coups de soleil durant l’enfance. Une sur-exposition aux UV pourrait entrainer une moins bonne réponse du système immunitaire à certains agents infectieux : pour exemple, les « boutons de fièvre » ou herpès labial (virus de l’heprès) favorisés par l’exposition au soleil.

 

Soleil : attention aux yeux !

Les tissus du globe oculaire et des paupières sont extrêmement sensibles. De plus, chez l’enfant, le cristallin ne joue pas totalement son rôle de filtre : 90 % des UV atteignent la rétine chez le nourrisson, 60 % avant l'âge de 13 ans ! A court terme, les « coups de soleil » des yeux provoquent des ophtalmies comme la photokératite et la photoconjonctivite. Ces deux affections ne provoquent pas de lésions permanentes, mais elles peuvent être très douloureuses et nécessitent le recours à un ophtalmologue. A long terme, la surexposition solaire serait en cause dans 20 % des cataractes et dans différentes formes de cancer de l’œil.

 

Que faire en cas de coup de soleil ?

Sur un coup de soleil « simple », appliquez une crème apaisante spécifique pour les brûlures. Si la peau présente des cloques, elles ne doivent surtout pas être percées. Recouvrez-les d'un pansement stérile pour les protéger et éviter une infection. Eventuellement, donnez-lui un antalgique (paracétamol…). Dans tous les cas, faites-le boire abondamment. Si la brûlure est grave (au 3ème degré), si une cloque se perce et s’infecte, ou si l’état général de votre enfant s’altère (douleur, fièvre…), consultez un médecin. Une hospitalisation s’impose si votre enfant souffre de nausées, de vertiges et de maux de tête.

 

Et l’insolation ?

Elle est causée par le rayonnement direct et intense du soleil sur la tête et peut survenir en toute saison. Les enfants y sont particulièrement sensibles d’où l’importance de leur couvrir le crâne et la nuque. Comme pour le coup de chaleur, qui survient dans une atmosphère surchauffée, le corps n’arrive plus à réguler sa température. Maux de tête, fatigue, nausées et fièvre élevée en sont les premiers signes. Le rythme cardiaque et la respiration sont accélérés. Chez le jeune enfant, l’insolation peut aussi provoquer des vomissements et une forte diarrhée. Rafraîchissez son corps en le douchant ou en le mouillant, réhydratez-le en le faisant boire abondamment et laissez-le se reposer à l’ombre, dans un endroit frais et aéré. En cas d’aggravation des symptômes, de convulsion ou d’évanouissement, appelez immédiatement les secours. 

Retour à l'accueil de Les dossiers des GlobulX

avec le soutien de :